Se connecter

Écrivez-nous à


Algorithme de RCR adulte de base

Derniere mise à jour: Jun 25, 2020

Contrôle de qualité : Ce document respect les dernières démarches à suivre sorties en 2016 de l’American Heart association pour le RCR et le ECC (soins cardiovasculaires d’urgence). Ces algorithmes sont bons jusqu’à tant qu’ils soient remplacés en octobre 21, 2020. Si vous êtes en train de lire cette page après octobre 21, 2020, svp contactez ACLS Training Center en écrivant un courriel au pour un document à jour.

Algorithme de RCR adulte de base pour les professionnels de la santé

Dans l'algorithme de RCR adulte, l'emphase est mise sur la reconnaissance immédiate de l'arrêt cardiaque et la mise en œuvre de compressions thoraciques efficaces et d'une défibrillation précoce. Pour reconnaître immédiatement l'arrêt cardiaque, le professionnel de la santé est formé pour évaluer l'absence de réponse et/ou l'absence de respiration ou la présence de bruitsrespiratoires anormaux. Ils devraient utiliser les compressions thoraciques seulement. Cette approche nécessite des compressions thoraciques à un taux de 100–120 par minute.

Le RCR devrait être continué par un professionnel de la santé jusqu’au retour de la circulation spontanée ou lors de la cessation des manœuvres. Une RCR de haute qualité met l’accent sur une profondeur et un nombre adéquat de compressions thoraciques.

L’emphase a été enlevée sur la vérification du pouls, et les directives recommandent une vérification du pouls pendant au moins 5 secondes, mais pas plus 10 secondes. Une approche d'équipe comprend des compressions et une respiration artificielle simultanée. La détection du rythme doit avoir lieu dès qu'un défibrillateur est disponible, suivi d’un choc, comme indiqué , car le taux de survie de la fibrillation ventriculaire et de la tachycardie ventriculaire sans pouls varie de 5% à 50%, et diminue avec l'augmentation de la durée de temps au premier choc.

Lorsqu'une victime ne répond pas à un tapotement sur la poitrine, demandez, «ça va?». Le professionnel de la santé doit observer la respiration de la victime pendant 5 à 10 secondes. Si elle respire, la victime doit être branchée à un moniteur cardiaque. Sinon, le professionnel de la santé doit activer le code bleu et récupérer le défibrillateur lui-même ou envoyer quelqu’un le chercher.

La vérification du pouls est la troisième étape de l'algorithme. Le pouls doit être vérifié pendant au moins 5 secondes, mais pas plus de 10 secondes. S'il y a un pouls frappé, la respiration artificielle doit être effectuée pendant une seconde toutes les six secondes avec une nouvelle vérification du pouls toutes les 2 minutes.

Si la victime n'a pas de pouls, ou si nous ne sommes pas certaines si elle est présente ou non, alors les compressions doivent être initiées au rythme de 30: 2, avec 2 respirations toutes les 30 compressions. Les compressions doivent être faites à un taux de 100–120 / min. Lorsque le défibrillateur est disponible, le professionnel de la santé doit vérifier le rythme cardiaque de la victime. Si le rythme est choquable, 1 choc doit être administré et le RCR doit débuter immédiatement pendant 2 minutes, en commençant rapidement (en quelques secondes) après le choc.

Si le rythme n'est pas choquable, le professionnel de la santé devrait administrer la RCR pendant 2 minutes et revérifier le rythme toutes les 2 minutes.Continuez la RCR jusqu'à ce que de l’aide supplémentaire pour débuter le RCR avancé soit disponible

Les appareils respiratoires comprennent un MASQUE FACIAL À VALVE UNIQUE. Donnez un souffle en une seconde. Regardez la poitrine se soulever.

UN AMBUBAG est un dispositif supplémentaire pour délivrer des respirations. Maintenez le masque en place avec la technique de serrage C et soulevez la mâchoire pour ouvrir les voies respiratoires. Serrez le sac pendant une seconde tout en surveillant la poitrine en s’assurant qu’elle montre et descend.

Revisé et mis à jour par inf.clin., Jun 25, 2020 LinkedIn